LES CARACTÉRISTIQUES DE LA KORA KAËLIG

LA CARACTÉRISTIQUE PREMIÈRE ET ESSENTIELLE : L'ACOUSTIQUE !!!

 

Il est facile de faire une belle kora bien décorée, il est beaucoup plus délicat d'en faire une qui sonne...

 

Après toutes ces années, j'ai décidé de me concentrer uniquement sur le cœur de mon métier : La vibration des matériaux pour obtenir le meilleur résultat acoustique  pour tous mes instruments.

  • Une kora évolutive.

Une des principales caractéristiques à garder en mémoire est que la kora Kaëlig est  prévue pour être évolutive !!!

 

 

Vous pouvez commencer avec une kora sans aucune option et l'optimiser au gré de vos besoins et de votre budget.

 

Vous pouvez retrouver toutes les options dans la rubrique "Custom's Shop".

 

  • Le bois.

Toutes les parties en bois (manche, chevalet, cordier et poignées) sont en iroko, une essence de bois utilisée et reconnue pour la fabrication des percussions mandingues. Pour supporter la pression importante des cordes, la transversale est en ipé, une essence de bois plus dense et plus solide que l'iroko.

  

Traditionnellement, les koras sont fabriquées en bois de Vène mais cette essence de bois est maintenant protégée c'est pour cela que j'ai porté mon choix sur l'iroko qui présente les qualités mécaniques et acoustiques requises pour la fabrication des instruments de musique.

 

Afin d'optimiser au mieux la qualité de mes instruments, toutes les parties bois de mes koras (manche, poignées, transversale, chevalet et cordier) sont réalisées, depuis septembre 2021, en découpe numérique afin que chaque instrument puisse bénéficier du résultat des calculs de Ø et d'épaisseur expérimentés toutes ces dernières années.

 

 

  • Le corps.

Le corps de la kora KAËLIG est toujours constituée d'une calebasse de 45 cm à 50 cm de Ø montée avec une peau de veau parcheminée de façon artisanale et traditionnelle.

 

Pour éviter que la calebasse se déforme en raison de la tension extrême subie pendant le montage et le séchage de la peau, les corps de toutes mes koras sont renforcés par un cerclage métallique.

 

Les corps sont aussi préparés pour optimiser le résultat acoustique.

 

j'ai fait le choix de présenter un design sobre et épuré car je pense que la beauté d'une kora s'exprime avant tout par sa qualité acoustique qui reste ma priorité.

 

 

  • Le manche.

Le design du manche est lui aussi épuré, il est uniquement orné de petites entailles sur la face avant avec une découpe en biseau de la tête du manche.

 

Le manche est conçu pour faciliter le changement des cordes et permettre l'accordage opposé (les cordes jouées par la main gauche s'accordent avec la main droite et inversement). Il est aussi prévu pour accueillir 23 cordes et des leviers chromatiques.

 

Pour limiter au maximum les ruptures de corde, j'utilise des sillets de harpe sur les manches.

 

Le manche de la kora KAËLIG est aussi équipé de chevilles/mécaniques de précision "Fine Tuning".

 

Les chevilles "FINE TUNING" sont celles que j'utilise pour les koras des grands Maîtres comme Ballaké Sissoko, Madou Sidiki Diabaté, Toumani Diabaté et tous les grands joueurs qui recherchent l’excellence et la qualité de mes instruments. 

 

Les chevilles "FINE TUNING" sont utilisées dans la lutherie du Quatuor en remplacement des chevilles en bois quand le système d'origine est usé et ne tient plus l'accord mais le plus souvent à la demande des joueurs qui souhaitent un accordage plus précis. 

 

Les chevilles "FINE TUNING" sont équipées d'engrenages  comme pour les mécaniques de guitare mais sans les inconvénients de ces dernières :

  • Problèmes de ruptures de cordes.
  • Changement de cordes et accordage difficiles.
  • Vibrations parasites.

En résumé, les chevilles "FINE TUNING" c'est facile à utiliser, très fiable et très précis !

  

  • Les poignées.

Le design des poignées est  lui aussi simple et élégant.

 

La partie supérieure des poignées dépassant du corps de la kora présente une forme conique qui améliore l'ergonomie et par conséquent le jeu de l'instrument.

 

 

  • Le chevalet.

Le chevalet est  un  modèle "KAËLIG".

 

La conception du chevalet est extrêmement importante car elle a une influence essentielle sur le résultat acoustique final de la kora, elle doit prendre en considérations plusieurs facteurs :

  1. Le chevalet doit tout d'abord répondre à son rôle premier qui consiste à transmettre les vibrations des cordes vers la peau (table d'harmonie).
  2. Il doit être solide et pour cela le chevalet est ne présente pas d'entailles comme sur les chevalets traditionnels pour éviter les cassures des "dents".
  3. Il ne doit pas "scier" les cordes d'où le choix de faire passer les cordes par des trous lisses qui ne provoquent pas d'abrasion sur les cordes.
  4. Il est conçu pour accueillir jusqu'à 24 cordes et il est aussi prévu pour pouvoir installer les sonorisations KAËLIG/FWF SYSTEMES  MKAE1, MKAE2 et MKAE6  proposées par l'atelier.

Prenant en compte toutes les contraintes exposées ci-dessus, il doit aussi être esthétique...

 

  • Le cordier.

Le cordier est le modèle "Keur Moussa" plus léger et à mon goût plus esthétique...

 

 

 

  • Les cordes.

Sur mes instruments, j'utilise des cordes calibrées permettant des tensions équilibrées qui améliorent le confort de jeu et la qualité acoustique de la kora.

 

Les cordes sont en monofilament de nylon présentant une densité légèrement supérieure au fil de pèche ce qui permet d'obtenir un accordage plus stable sans nuire au timbre de l'instrument. 

 

Je propose aussi en option des cordes KF en matériau composite.

 

Ces cordes ont été conçues par SAVAREZ comme une alternative pour les cordes en boyau qui réagissent beaucoup aux changements de température et d'hygrométrie.

 

Les cordes KF "SAVAREZ" sont très stables et apportent un son riche, avec des graves profonds.