LES BOLONS

Le bolon, cette espèce de contrebasse africaine est l'instrument des chansons guerrières, il est surtout célèbre dans l’Afrique mandingue du moyen–âge. Il accompagnait toujours les guerriers ou simplement le plus brave guerrier de l’armée royale. Le joueur de bolon est de ce fait témoin oculaire  des combats et de la hardiesse des soldats.

 

La bataille engagée, le boloniste ne devra jamais quitter le champ de bataille, car lui, plus que nul autre, doit donner espoir au soldat par l’appel constant à la lutte, par le rappel des consignes royales et l’honneur des ancêtres à sauvegarder. Après le combat, sur le chemin du retour, le seul son de son instrument informe les villageois de la défaite ou du succès de la mission, à des distances considérables.

 

Le Bolon, ancêtre de tous les cordophones mandingues est la plus simple des harpe-luth constituée d'une calebasse montée avec une peau de chèvre parcheminée, d'un manche arqué avec 3 ou  4  cordes (bolon bato), d'un cordier et d'un chevalet.

 

Comme tous les instruments que je propose, le bolon Kaëlig se décline avec les trois modes d'accordage : "Hardino" (chevilles de harpe", "Sawta" (chevilles de violoncelle) et "Fine Tuning" (Chevilles/mécaniques de violoncelle).

 

 

 Avant de commander, je vous invite à consulter les modalités à la rubrique "Comment commander ?"

 

 

Le montant des frais d'envoi en France métropolitaine est de 100,00 €.

 

Pour connaître le prix de livraison pour les autres destinations, cliquez sur "Prix final hors frais de port".

 

 

250,00 €

  • délai de livraison de 4 à 6 semaines1

Les essences de bois

 

 

Les photos sont affichées dans l'ordre de présentation : 1/ Bois de Vène, 2/ Padouk, 3/ Iroko

 

  • Le palissandre d'Afrique (Ptérocarpus erinaceus) appelé aussi Guéni ou bois de Vène : Stock limité.

 

Cette essence de bois est celle utilisée traditionnellement pour la fabrication des koras et pour les lames de balafons.

Bien que son facteur de qualité musicale ne soit déterminé sur les fiche du CIRAD, il est probablement proche sinon supérieur à celui du padouk puisque cette essence de bois fait partie de la même famille mais présente des propriétés physiques légèrement supérieures (densité, dureté monin, contrainte de rupture et élasticité).

 

  • Le padouk (Pterocarpus soyauxii),  appelé aussi "bois de corail".

 

Cette essence de bois utilisée en lutherie présente des caractéristiques physiques et acoustiques très intéressantes. Son facteur de qualité musicale de 148,4 en fait une des essences de bois particulièrement attractive pour la fabrication des instruments de musique...

C'est une essence de bois de la même famille que le palissandre d'Afrique avec une teinte plus rouge qui brunie avec le temps...

 

  • L'iroko (Milicia excelsa) : Stock limité.

 

Cette essence de bois est surtout connu dans le milieu musical pour son utilisation pour la fabrication des djembés et des dununs.

Curieusement il présente des caractéristiques physiques proches de frêne...Son facteur de qualité musicale de 126,8 est moins prometteur que celui du padouk mais reste toutefois très intéressant.

 

 

80,00 €